CR Formation Evolution Air Diluant Eveline VERDIER – Didier MARTINEZ - Tek Aventures

Publié le par Alexandre FOX

 

CR Formation Evolution Air Diluant (stage 1)

 

Eveline VERDIER – Didier MARTINEZ - Tek Aventures

 

Saint-Raphaël – 14 au 18 février 2009

 

 

Vendredi 13 février

 

Après quelques heures de route depuis Paris, nous arrivons à Saint-Raphaël pour entamer dès demain matin notre stage de formation sur l’Evolution.

Nous prenons donc nos quartiers au Nouvel Hôtel, tenu par Brigitte et Pierre (lui-même plongeur et passionné), qui nous accueillent dans les meilleures conditions, humainement et matériellement !

 

Nous passerons d’ailleurs chaque soir nos débuts de soirée avec eux histoire de leur faire partager nos expériences de formation, et échanger sur la plongée d’une manière plus générale.

Un grand merci à eux pour ces supers moments !

 

 

Samedi 14 février

 

RDV est donné à 9h au local de Tek Aventures, à 2 minutes à pied top chrono de l’hôtel !

 

Au programme le matin :

-         rencontre avec Eveline et Didier, qui prendront soin de nous durant les 5 jours de formation, on ne pouvait rêver mieux !

-         rencontre avec notre coéquipier pour cette formation, Alain LIMAS qui vient d’Arcachon, où il gère une structure de plongée tek.

-         Théorie rapide (en plus de celle que nous avions à lire avant de venir dans le manuel de l’Evolution)

-         description générale du recycleur, prise en main, préparation et mise en route de la machine : inspection visuelle générale, gaz, remplissage de la chaux, branchements, étanchéité, tests divers, …

 








Le midi (il faut bien en parler, c’est essentiel de reprendre des forces après une bonne plongée 
J ) : restaurant le Bishop, que Didier nous fait découvrir. Resto top où nous retournerons lundi et mardi.

 

 

L’après-midi : plongée du bord, Plage dite « du Tiki » (du nom du restaurant qui s’y trouve).

 

Profondeur max : 6 mètres, histoire de prendre en main la flottabilité, et donc le lestage. Temps : 40 minutes.

 

Quant au lestage, la configuration de départ, sachant que nous sommes tous les deux en étanche toile, était 10 kilos pour moi et 11 kilos pour Charlotte. Nous avons vite réalisés que ça ne serait pas suffisant pour descendre, nous nous sommes donc relestés pour arriver respectivement à 12 et 13 kilos… !

 

Exercices :

-         plongée sans ADV pour nous exercer à gérer manuellement l’injection de diluant

-         fermeture / lâcher / reprise d’embout

-         passage sur circuit ouvert (sur l’auto air, car pas encore de BO pour les premières plongées)

-         rinçage au diluant

-         simulation panne solénoïde bloqué fermé : maintien de la pp02 à 1 avec le setpoint à 0.7

-         retour sur la plage sous l’eau pour gérer l’augmentation de flottabilité en expirant par le nez pour vider la boucle

-         manipulation de l’embout pour évacuer l’eau coincée dans le tuyau, vers le faux-poumon expiratoire

 

Globalement, la plongée s’est bien passée, bien que les sensations de respiration et de flottabilité changent de celles ressenties en circuit ouvert.

 

Au retour de plongée, le pastis est un passage obligatoire pour tout bon apéro qui se respecte dans le Var !

 

Le soir, nous irons dîner avec Alain au restaurant Albarinho, sur les conseils de Brigitte et Pierre du Nouvel Hôtel.

Service un peu lent, surtout un samedi soir, de Saint-Valentin qui plus est. Mais dans l’assiette, le plaisir est à la hauteur de l’attente ! Bar à tapas, excellentes margaritas !

 

 

Dimanche 15 février

 

Plongée du matin : rendez-vous 8h45 pour préparer tranquillement le matériel. Des plongeurs bio du coin nous accompagnent au Lion de Mer.

 

Profondeur max : 10 mètres.

Temps : 45 minutes.

 

Exercices – en plus des exercices récurrents du bubble check avec le binôme à 4 mètres, et  du vidage de la boucle pour la descente et la remontée, pour la gestion de la flottabilité :

-         la plongée se fait sans ADV, et sans BO

-         simulation panne solénoïde bloqué fermé : maintien de la pp02 à 1 avec le setpoint à 0.7

-         ouverture / fermeture d’embout

-         passage sur CO

-         manipulation de l’embout pour évacuer l’eau coincée dans le tuyau, vers le faux-poumon expiratoire

 







Le midi, déjeuner au restaurant « Les 2 filles », sur le quai Albert 1er, avec Eveline, Didier et Alain. Moules frites à volonté, couscous avec semoule et légumes à volonté. Top aussi !

 

Plongée de l’après-midi : rendez-vous 14h, déplacement au Lion de Mer.


Profondeur max : 12 mètres

Temps : 50 minutes

 

Exercices :

-         plongée avec BO et ADV (un ADV trop sensible a eu raison de mes nerfs et de ma patience, et abouti à un durcissement de l’ADV dès le retour au local !)

-         ouverture / fermeture d’embout

-         passage sur BO

-         passage en circuit semi-fermé (SCR)

 

Le soir, apéro au local tous ensemble, puis ce sera la pizzeria La Roma avec Alain, sur les (toujours) excellents conseils de Brigitte et Pierre.

Pizzas délicieuses, service ultra rapide (surtout comparé avec le service ultra lent du Alarinho J)

 

Lundi 16 février

 

Plongée du matin : rendez-vous 8h45, préparation du matériel, départ vers le Lion de mer.

 

Profondeur : 20 mètres

Temps : 50 minutes

 

Exercices :

-         plongée avec BO et ADV

-         changement setpoint manuel de 0,7 à 1,3 à 15 mètres, et idem à la remontée à 10 mètres

-         connexion du direct system de la BO sur l’injecteur de diluant de l’Evo

-         déconnexion et reconnexion des injecteurs de diluant et d’O2

-         test pratique sous l’eau : résolution de problèmes / pannes de recycleur (Eveline dispose de plaquettes immersibles exposant les données du problème ; à nous de faire la manipulation en réel pour supprimer le problème, l’idée étant bien sûr d’acquérir des réflexes en cas de situation d’urgence). Exemples : pp02 à 2.55 ; ppO2 basse ; panne batterie.

 

Au déjeuner, Bishop, toujours aussi bon, avec Alain et Didier.

 

Plongée de l’après-midi : rendez-vous 14h, départ vers le Lion de mer

 

Profondeur : 17 mètres

Temps : 45 minutes

 

Exercices :

-         plongée avec BO et ADV

-         manipulation d’embout

-         passage en circuit semi-fermé

-         résolutions de problèmes sur les plaquettes immersibles

 

Pour Charlotte, passage en réel en SCR : à force d’avoir manipulé la bouteille d’O2 avec l’exercice « solénoïde bloqué ouvert » (donc maintien de la pp02 à 1, pour setpoint 1.3, avec ouverture manuelle du bloc d’O2 pour gérer l’injection d’O2), le premier étage a fini par se faire entendre… et à l’ouverture du bloc O2, en fin d’exercice, fuite du bloc O2….

Donc par précaution, fermeture définitive du bloc d’O2, même s’il restait 30 bar, et fin de plongée en SCR, puis circuit ouvert sur le bailout (nitrox 34).

 

Le soir, nous ne sommes pas sortis, Charlotte étant un peu malade.

 

Mardi 17 février

 

Matin : rendez-vous 9h, départ vers le Lion de Mer, sur le mur de Corail à 26 mètres, magnifique (une plongée loisir hors formation sera vraiment à refaire sur ce mur, qui est de toute beauté, le corail à profusion et en fleur !)

 

Profondeur : 30 mètres

Temps : 55 minutes

 

Exercices :

-         pp02 mise à 1,3. Fermeture du bloc d’O2. Contrôle du temps nécessaire pour que la pp02 descende de 1,3 à 0,9. Bilan : environ 8 minutes sont nécessaires pour que la pp02 atteigne 0,9 sachant que nous sommes remontés de 5 ou 6 mètres dans ce temps-là.

-         gonflage du parachute de palier à 10 mètres au retour, sous le bateau

-         résolution de problèmes via les plaquettes immersibles

 

Le midi, Bishop encore et toujours, mais avec Eveline cette fois, en plus de Didier et Alain.

 

 

Après-midi : rendez-vous 14h, départ vers le Lion de Mer pour la dernière plongée du stage.

 

Profondeur : 20 mètres

Temps : 45 minutes

 

Exercices :

-         sauvetage de plongeur recycleur : remontée assistée de 20 à 10 mètres

-         résolution de problèmes via les plaquettes immersibles

-         palier à l’O2 pur, après rinçages de la boucle à l’O2 à 5 mètres

 

Le soir, Didier nous a fait découvrir une adresse absolument incontournable à Saint-Tropez. Rendez-vous est pris à 19h à l’hôtel, et nous partons Eveline, Didier, Alain et nous deux, dans la voiture d’Eveline, jusqu’à Saint-Tropez, environ 50 minutes de route… pour aller déguster une monumentale côte de bœuf au restaurant « La dame de cœur », 2 rue de la miséricorde.

 

La viande est délicieuse, fondante à souhait, la cuisson parfaite, accompagnée d’une grosse pomme de terre cuite dans les braises.

En dessert, Didier nous a conseillé (à raison) la crème caramel, servie dans une énorme terrine. Le concept est « eat all you can » : que l’on soit 1, 2, ou plus à prendre de la crème caramel, on peut se resservir autant que l’on souhaite, le plat reste sur la table !

Eveline et Alain ont testé les oranges à la menthe et au chocolat chaud, un délice également !

Le must, c’est le digestif : la liqueur de thym, vraisemblablement faite maison, un régal !

Nous sommes ressortis du restaurant repus mais conquis par cette adresse extraordinaire qui réconcilie avec la viande !

 

 

Mercredi 18 février

 

Matin : rendez-vous 9h30 (petite grasse matinée bienvenue).

 

Au programme :

-         test écrit sur les éléments de théorie et de pratique abordés les jours précédents ; correction immédiate avec Eveline pour discuter des différentes questions abordées

-         démontage du recycleur, entretien de l’embout, et des injecteurs

-         présentation du logiciel APD communicator et Log viewer, connexion du recycleur avec l’ordinateur, déchargement des plongées

 

Nous voilà tous certifiés recycleur diluant air !

A nous désormais de continuer notre apprentissage par des plongées « au quotidien », pour nous approprier la machine et les réflexes de sécurité qui vont avec.

 

 

Après-midi : rédaction du CR J

 

 

Bilan de la formation :

 

Eveline, Didier, Brigitte et Pierre forment une excellente équipe dans la gestion de leurs clients, et du couple plongée – hôtel (la proximité étant un atout évident).

Un grand merci à eux pour leur gentillesse, leur disponibilité, et les expériences qu’ils ont partagées avec nous !

 

Sur le plan plongée / technique :

-         Eveline est une très bonne instructrice, qui explique posément et clairement les choses, les éléments techniques, les procédures, et enrichit son cours par des anecdotes très instructives.

-         Didier est un capitaine hors pair, et une aide importante une fois arrivés sur site lorsqu’on s’équipe, pour accrocher les BO, glisser le masque sous la cagoule (mais je crois que c’était un régime réservé à Charlotte en fait…. J ah les femmes !)

-         Le matériel prêté (BO et recycleur pour Charlotte) est nickel, en super état, soigneusement entretenus.

 

Pour ma part, j’ai bien apprivoisé la machine, même si plusieurs plongées loisir d’explo seront nécessaires pour consolider les acquis.

 

Météo au top durant les 5 jours, grand beau, une brise légère à un peu soutenue, mais toujours abrités au mouillage du Lion de mer côté côte.

Frais le matin (on a eu quand même 1° certains jours), jusqu’à 17° dans l’après-midi.

 

L’eau est fraîche, environ 13°, mais c’est vraiment gérable avec une étanche et des petits gants pour couper du froid, d’autant qu’on respire du gaz chaud et humide.

 

Le bilan est donc entièrement positif.

 

Je vous conseille la formatrice, la structure, le lieu, et la saison (en février, on est tous seuls sur les sites, c’est top !)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article